BEYROUTH FANTÔME
de Ghassan Salhab

Liban-France/1999/1H56/Fiction/VOSTFR

    

Après dix ans d’absence, Khalil retourne au Liban à la fin des années quatre-vingt. Son retour à Beyrouth sème l’émoi, le doute et la colère chez sa famille, ses amis et ses compagnons de lutte. Ce retour provoque également une réflexion sur la vie, la guerre, la mort, l’identité.
“Beyrouth fantôme plonge où nul au Liban n’avait osé encore remettre les pieds : dans ce marécage confus, blessé et parfois nauséabond d’une guerre longue, interminable, interminée, qu’aucun Libanais n’estime réellement achevée.” –Philippe Azoury, Les Inrockuptibles

%d blogueurs aiment cette page :