Bande-annonce de la 13e édition

 


 

Toute la programmation

Cliquez sur les images pour accéder à la fiche du film / de la séance

 

FOCUS LIBAN

Pour cette 13e édition, un focus particulier s’est consacré à la cinématographie libanaise autour de plusieurs films, reprises ou inédits et une table ronde.

Marraine Darina Al Joundi, actrice et autrice et parrain Lyes Salem, acteur et réalisateur.

 

Résultat de recherche d'images pour "Darina Al Joundi"Née en 1968, à Beyrouth, dans une famille d’intellectuels syrio-libanaise, Darina Al Joundi est inclassable. Actrice depuis l’âge de huit ans, elle n’a cessé depuis de passer devant et derrière la caméra. En 2001, à la mort de son père, écrire et jouer devient sa nouvelle forme d’expression. Depuis 2005 elle vit à Paris. C’est par le biais de ses pièces autobiographiques – Le jour où Nina Simone a cessé de chanter, et Ma Marseillaise – qu’elle se fait connaître en France. Dans son nouvel ouvrage paru en mai 2017, Prisonnière du Levant, Darina Al Joundi s’est attachée à l’histoire de May Ziadé, la grande poétesse et romancière libanaise du début du XXe siècle. A travers elle, elle y raconte une part de son histoire personnelle de femme libre et féministe.

 

Résultat de recherche d'images pour "Lyes Salem"Né en 1973 à Alger, Lyes Salem est un acteur, scénariste et réalisateur franco-algérien. Après des études de lettres, il devient comédien au théâtre, à la télévision et au cinéma. Sur scène, il a joué dans des pièces du répertoire classique et moderne, en 1998, il met en scène et joue Djelloul, le raisonneur d’après Les Généreux de Abdelkader Alloula. Au cinéma et à la télévision, il apparaît dans des films de Maurice Failevic, Benoît Jacquot et Hamid Krim. En 1999, il réalise son premier court métrage intitulé Lhasa, suivi en 2001 de Jean-Farès, qui obtient le Prix du meilleur court métrage lors du 12e Festival du cinéma africain de Milan en 2002, ainsi que le prix Jeune public à Montpellier.  Avec Cousines, en 2003, Lyes Salem évoque l’évolution des mentalités dans une société en mutation et peint avec justesse un portrait de l’Algérie d’aujourd’hui. Ce court métrage remporte de nombreux prix internationaux et un César. En 2008, Lyes Salem réalise son premier long métrage, Mascarades, produit par Dharamsala, qui a été choisi par l’Algérie pour représenter le pays aux Oscars.

# FOCUS LIBAN

LONGS MÉTRAGES

FICTION

 

DOCUMENTAIRE

 

COURTS MÉTRAGES

 

# AUTRES FILMS MAGHREB & MOYEN-ORIENT

LONGS MÉTRAGES

FICTION

 

DOCUMENTAIRE

 

COURTS MÉTRAGES

FICTION

 

DOCUMENTAIRE

CULTURES URBAINES

En partenariat avec l’Institut Français de Beyrouth et le service jeunesse de la Ville de Saint-Denis

     
LES FLEURS DU BITUME GRAFFITI MEN BEIRUT BEYROUTH STREET
LE RÉSEAU DES MÉDIATHÈQUES DE PLAINE-COMMUNE
Résultat de recherche d'images pour "Après la mer Isabelle Gouzou Stéphane Scott, compositeur-musicien."      
BEACH FLAGS

Atelier ciné-kids

Rencontre avec les poétesses
THÉÂTRE GERARD-PHILIPE
Prisonnière du Levant, de Darina Al Joundi | Éditions Grasset      
Rencontre littéraire avec Darina Al Joundi TCHEKHOV À BEYROUTH
%d blogueurs aiment cette page :