BEYROUTH STREET  
de Salim Saab INÉDIT

LIBAN/2017/55’/Documentaire/VOSTFR

    

Fin des années 90, la culture Hip Hop au Liban voit le jour grâce à des groupes comme Aks El Ser (à contre sens), Kitaa Beirut (La bande de Beyrouth) et Dj Lethal Skillz. Depuis, ce mode d’expression artistique ne cesse de se répandre chez une partie de la jeunesse qui s’en sert pour s’exprimer mais aussi, dans le cadre du graffiti par exemple, enjoliver la ville. Beyrouth Street revient sur l’histoire du Hip Hop au pays du cèdre, sur les raisons qui ont poussé cette jeunesse à utiliser ce moyen d’expression et aussi l’aspect unificateur de cette culture qui regroupe des activistes de toutes confessions, chose non négligeable dans une société régie par le confessionnalisme. Réalisé et produit par le journaliste, rappeur et animateur radio Salim Saab, ce documentaire de 55 minutes donne la parole à différents artistes, rappeurs, graffiti artistes, danseurs, beat boxer et Dj’s. IL a également pour objectif de montrer un aspect artistique, urbain et moderne du Liban. Projeté dans divers pays comme au Liban, France, Suisse, Egypte et Jordanie, salué par la presse internationale (Huffington Post USA, CNN, L’Orient le jour, Al Hasnaa, Clique Tv…), début Janvier le quotidien libanais Al Hayat l’a cité comme étant l’un des films documentaire qui ont marqué l’année 2017 au Liban.

%d blogueurs aiment cette page :