RENCONTRES

affiche_lechallatdetunisLE CHALLAT DE TUNIS
de Kaouther Ben Hania

Tunisie-France-Canada-EAU/2014/1 h 30/Docu-moqueur/VOSTF

Avec Jallel Dridi, Moufida Dridi, Mohamed Slim Bouchiha, Narimène Saidane, Kaouther Ben Hania

Tunisie, avant la révolution. Un homme à moto, armé d’un rasoir, balafre les fesses des femmes qui arpentent les trottoirs de Tunis. On l’appelle le Challat, “la lame”.
Fait divers, rumeur ou mise en scène politique, d’un quartier à l’autre, tout le monde en parle, mais personne ne l’a jamais vu. Dix ans plus tard, alors qu’avec le Printemps Arabe les langues se délient, une jeune réalisatrice obstinée enquête pour élucider le mystère du Challat de Tunis.
Kaouther Ben Hania réalise un docu-moqueur à l’humour grinçant. Prenez part à cette enquête étonnante saupoudrée de dérision.
« Avec des airs ingénus d’étudiante classique, Kaouther Ben Hania souffle le chaud et le froid, le faux et le vrai, dans un docu-fiction qui permet à des hommes et des femmes de parler des sentiments que leur évoquent le fameux Challat. A travers ces réactions de buveurs de cafés, de victimes supposées, d’ouvriers, de mères de familles ou d’acteurs castés pour jouer le rôle du dangereux balafreur de fesses, c’est tout un imaginaire sur les femmes et le sexe qui se déploie où les plus apeurés et les plus rétrogrades ne sont pas toujours ceux ou celles que l’on croit. Un film à thèse plus malin que cela ! » Yael Hirsch, Toute la culture

Séance(s) au 10e PCMMO
10 PCMMO VISUELSMardi 7 avril 2015 à 20h au Louxor-Palais du cinéma de Paris
séance en partenariat avec Doha Film Institute (DFI)
et l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (Acid)
En présence de Kaouther Ben Hania 

Dimanche 12 avril à 16h30 au cinéma Le Studio d’Aubervilliers
séance en partenariat avec l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (Acid)
Rencontre avec Kaouther Ben Hania

Dimanche 12 avril, le film sera précédé du court métrage primé en 2014, PEAU DE COLLE de Kaouther Ben Hania

Kaouther Ben Hania


kaouther_ben_haniaAprès des hautes études commerciales, Kaouther Ben Hania, une fidèle de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs, rejoint entre 2002 et 2004 l’Ecole des Arts et du Cinéma de Tunis (Edac) où elle réalise trois films d’écoles dont LA BRÈCHE, un court métrage qui remporte plusieurs prix.
En 2003, elle participe à l’atelier d’écriture de longs métrages Aristote financé par Euromed.
Elle suit une formation documentaire à l’université d’été de la Fémis (Paris) en 2004 avant de s’y inscrire en formation continue dans le département scénario en 2005. Son documentaire LES IMAMS VONT À L’ECOLE a été programmé au PCMMO lors de la 7e édition en 2013. Son court métrage PEAU DE COLLE a été doublement primé par le jury lycéens et les spectateurs lors de la 9e édition en 2014.

Galerie photos

%d blogueurs aiment cette page :