Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient

Les yeux secs

YEUX_SECS_afficheLES YEUX SECS (Cry no more)

de Narjiss Nejjar

Maroc/2004/2h/Fiction

Mina sort de prison après y être restée 25 ans. Dehors, la vieille femme rencontre Fadh, un chauffeur de bus qui lui propose de la ramener dans son village perdu dans les montagnes, en terre berbère. Elle accepte mais le prévient qu’elle le fera passer pour son fils, car là-bas ne vivent que des femmes. Celles-ci, dans l’isolement le plus total, sont des prostituées particulières qui attendent une fois l’an l’arrivée des bergers. Hala, chef rebelle et revêche de ce village, dicte sa loi mais leur arrivée va offrir de nouveaux horizons…
«(LES YEUX SECS) a la beauté des tragédies antiques. […] Le style concis et haché de Narjiss Nejjar s’en tient à l’essentiel. Elle filme souvent les êtres à travers des encadrements de portes ou des enchevêtrements de branchages, comme autant de trous de serrures qui révèlent une vérité honteuse, et dont elle aimerait avoir la clé pour libérer son prochain. »
Marine Landrot, Telerama

Voir la bande-annonce (sous-titrée français)

Séance en partenariat avec l’OIF, Organisation internationale de la francophonie

Introduction par Nadia Meflah, critique et programmatrice

Rencontre avec la réalisatrice à l’issue de la projection

Narjiss NejjarNarjiss Nejjar

Née en 1971 à Tanger au Maroc, Narjiss Nejjar est réalisatrice et scénariste.
Elle poursuit des études de réalisation à Paris avant de travailler comme assistante réalisatrice sur plusieurs films. Elle signe son premier documentaire L’EXIGENCE DE LA DIGNITÉ en 1994, KHADDOUJ, MEMOIRE DE TARGHA en 1996. Deux ans plus tard, elle co-produit une série documentaire au Maroc, LES SALINES. En 2000, elle crée une société de production à Paris : Terre Sud Films.Elle est par ailleurs scénariste et auteure d’un roman publié en 1999, CAHIERS D’EMPREINTES. Narjiss Nejjar réalise une trilogie de courts métrages : LE SEPTIÈME CIEL (2001), LE MIROIR DU FOU (2001) et LA PARABOLE en 2002.Son premier long métrage de fiction LES YEUX SECS (2003) est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, au FIFF, au Festival de Marrakech et obtient de nombreux honneurs, dont le Bayard d’Or du Meilleur scénario.

Elle signe son second long métrage, WAKE-UP MOROCCO, en 2006. Après une participation en 2010 au film collectif Terminus des anges, elle signe L’AMANTE DU RIF (2011), produit par la société belge Tarantula et sélectionné en Compétition Officielle au 26ème FIFF de Namur où elle est marraine de l’atelier d’écriture 2011 De l’écrit à l’écran.

Séance au PCMMO

 

09 PCMMO_VISUEL

 Mercredi 7 mai à 20h30 au cinéma l’Ecran de Saint-Denis (accès libre)

 Rencontre avec Narjiss Nejjar à l’issue de la projection

 

Photos du film