affiche_surlaplancheSUR LA PLANCHE
de Leïla Kilani

France-Maroc-Allemagne/2011/1 h 46/Fiction/VOSTF

Avec Soufia Issami, Mouna Bahmad, Nouzha Akel

Quatre jeunes femmes tangéroises de vingt ans travaillent pour survivre le jour et vivent la nuit. Elles sont ouvrières réparties en deux castes : les textiles et les crevettes. Leur obsession : bouger. « On est là » disent-elles. De l’aube à la nuit la cadence est effrénée, elles traversent la ville. Temps, espace et sommeil sont rares. Petites bricoleuses de l’urgence qui travaillent les hommes et les maisons vides. Ainsi va la course folle de Badia, Imane, Asma et Nawal…
« Leïla Kilani fonce tête baissée dans une sorte de chaos vital d’où peu de films reviendraient indemnes. Que SUR LA PLANCHE produise un geste d’un tel éclat et d’une telle radicalité à l’heure des grands changements que l’on sait en fait assurément un des films-étalons – au sens le plus sauvage du terme – du jeune cinéma arabe. » Vincent Malausa, Cahiers du cinéma

Séance(s) au 10e PCMMO
10 PCMMO VISUELSSamedi 11 avril 2015 à 22h au cinéma l’Entrepôt de Paris



Leïla Kilani


 leila_kilaniNée à Casablanca en 1970, Leïla Kilani a toujours rêvé d’être clown. Elle vit entre Tanger et Paris où elle suit des études d’économie à Paris, obtient un DEA d’Histoire et de Civilisation de la Méditerranée puis prépare une thèse à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Elle réalise ses premiers documentaires dans les années 2000 avec des films très remarqués (Tanger le rêve des Brûleurs, en 2002, sur les candidats à l’émigration vers l’Europe, D’ici et d’ailleurs, documentaire sur la mémoire industrielle en France, ainsi que Nos lieux interdits en 2008) avant de réaliser Sur la planche, son premier long métrage de fiction.

Galerie photos

%d blogueurs aiment cette page :